Ralph Krueger et Liebherr

28 juil. 2014 – 22:03 – Par Romain Molina

Southampton est en vente

Les prochains départs de Morgan Schneiderlin et Jay Rodriguez vont permettre à Katharina Liebherr, la propriétaire des Saints, d’engranger une somme dépassant allégrement les 150 millions d’euros. Pas étonnant vu son désintérêt de Southampton et les discussions menées par son entourage, Ralph Kreuger en tête, pour trouver un acheteur fortuné.

English version

En 2011, World Economic Forum, fondation à but non lucratif réunissant de nombreuses personnes influentes dans divers domaines (industrie, finance, intellectuel, etc.), officialisait l’arrivée d’un nouveau membre : Ralph Krueger. Ancien international allemand de hockey, il est présenté sur le site officiel comme un « leader ». C’est dans ce domaine qu’il a été introduit.
Auteur d’une carrière à succès, même dans l’édition avec son livre « Teamlife – Beyond Setbacks to Success » qui a été un bestseller, il a rejoint Southampton début mars comme président, remplaçant Nicola Cortese, l’homme de confiance du défunt propriétaire, Markus Liebherr, et personnage central de la remontée de League One (D3) à Premier League. Jugé omnipotent – ce n’est pas la presse locale qui dira le contraire – et très ambitieux, il avait de grandes divergences avec Katharina, la fille de Markus et actuelle propriétaire.

Parti en janvier, ce banquier italien était réputé pour être coriace en affaires. Preuve en est avec l’étude publiée par la BBC sur les sommes données aux agents entre octobre 2012 et septembre 2013 : près de £2.2 millions ont été versés par Southampton, ce qui classe les Saints à la 17e place, loin derrière les £13.7 millions de Chelsea (premier) ou £7.2 millions de Newcastle (cinquième). Cortese dirigeant d’une main de fer et voulait poursuivre la progression du club en conservant Mauricio Pochettino et une grande partie de ses cadres. Pas l’objectif de Katharina.

Nicola Cortese avait beau être dictateur, il faisait parfaitement tourner Southampton

Christian Purslow, ex-directeur général de Liverpool, avait été mandaté pour sonder le marché. Businessman reconnu, il est le co-fondateur de MidOcean Partners, entreprise américaine spécialisée dans les…rachats, ventes et augmentation de capital. Néanmoins, il ne semble plus impliqué de quelconque manière avec le club aujourd’hui…

Même s’il a vaguement et vainement tenté de racheter le club peu après son départ selon l’Express, la patronne ne voulait pas lui céder le club, préférant mandater l’ancien directeur général de Liverpool, Christian Purslow, pour sonder discrètement le marché sur une revente. Purslow est un businessman reconnu, co-fondateur de MidOcean Partners, entreprise américaine spécialisée dans les…rachats, ventes et augmentation de capital. La firme pèse plus de 3 milliards de dollars et a des investissements un peu partout. Il n’était pas étonnant que Purslow, traité « d’idiot n’y connaissant rien » par Gary Neville, ait réussi à obtenir un contrat de £80 millions sur quatre ans avec Standard Chartered Bank pour sponsoriser les maillots des Reds…

Néanmoins, les recherches de Purslow n’ont pas été spécialement fructueuses d’ici là et il ne semble plus impliqué de quelconque manière que ce soit dans le club. « Dans le milieu, tout le monde sait que Southampton est en vente. La stratégie est simple : avoir une trésorerie solide car il y avait pas mal de dettes et d’emprunts, renforcer l’équipe à moindre frais en comparaison des ventes pour garder une certaine compétitivité et attirer des acheteurs », explique une personne intervenant dans des rachats de clubs anglais.
« Mandaric avait fait pareil avec Sheffield Wednesday. Ce n’est pas officiellement en vente, mais officieusement, oui. Aston Villa a fait l’inverse et regarde : personne ne s’y intéresse. En business, il faut être discret et ne pas montrer que tu es faible. Si tu dis publiquement que tu veux vendre ou que ça ne va pas trop, soit tu vas avoir des arnaqueurs, soit des mecs qui vont chercher à faire baisser les prix, comme à Reading. Southampton a bien compris ça. Et, récemment, il y a eu des prises d’information de certains investisseurs étrangers. Les ventes ont mis la puce à l’oreille.

« Kreuger a très bien compris comment fonctionnent les personnes qui ont plein d’argent et d’égo. Elles aiment tout balayer, recommencer, histoire d’avoir le contrôle et d’être glorifié en cas de succès. Là, c’est parfait »

C’est une stratégie d’enrichissement, évidemment, mais aussi pour appâter l’acheteur égocentrique. Un ami a déjà négocié avec Krueger. Ce mec est un requin ! Il ne cède pas un pouce de terrain. Il a des nerfs incroyables. Il a très bien compris comment fonctionnent les personnes qui ont plein d’argent et d’égo. Elles aiment tout balayer, recommencer, histoire d’avoir le contrôle et d’être glorifié en cas de succès. Là, c’est parfait. »

Tottenham a fait une offre pour Schneiderlin depuis quelques temps

De fait, Southampton continue sa stratégie avec ses (anciens) cadres. On ne dit rien et on négocie dur, surtout avec Tottenham. Suite au départ de Pochettino à White Hart Lane, il était convenu de ne surtout pas vendre un joueur là-bas, quitte à s’asseoir sur quelques millions. Néanmoins, les Spurs ont été les seuls à demander officiellement des renseignements sur Jay Rodriguez, joker placardisé avec Nigel Adkins devenu titulaire et international avec l’Argentin. Comme la majeure partie de l’effectif de l’an passé, notamment Morgan Schneiderlin, J-Rod voue un énorme respect à Pochettino, aussi bien pour ses qualités humaines.

Le Français n’a d’ailleurs jamais caché l’estime qu’il a pour l’ancien Parisien (voir notre interview). « C’est l’art du détail, vraiment. Je me souviens qu’il nous montrait au début qu’un mètre, ou même pas un mètre, pouvait empêcher deux solutions de passe au milieu. Rien qu’en montant d’un pas ou en inclinant notre position de telle façon sur l’adversaire, on le mettait en difficulté », me disait-il également à son propos. Tottenham a déjà adressé une offre depuis plusieurs jours, comme nous le disions dans notre podcast de jeudi dernier (à écouter ici à partir d’1h22, vous avez tous les détails).
Concernant Arsenal, il y également un intérêt. Il faut dire que l’Alsacien était déjà pisté par les Gunners lors de son arrivée en Angleterre, en 2008 ! Olivier Giroud et ses camarades ont d’ailleurs fait du lobbying, avec le sourire, pour l’inciter à les rejoindre cette saison. Nous ne savons pas s’il y a eu une offre des Londoniens à Southampton, mais il y a bien eu des discussions entre son agent, le joueur et Arsenal. Pour le reste, nous ne sommes pas dans le secret des Dieux.

van Dijk
Virgil van Dijk est courtisé par plusieurs clubs de Premier League. Brillant depuis son arrivée au Celtic l’an passé, il est le leader défensif des Bhoys, bien plus qu’Efe Ambrose

Forster et van Dijk du Celtic sont privilégiés

Côté arrivées, Ronald Koeman est un grand admirateur de Virgil van Dijk (23 ans), défenseur central du Celtic. Une offre a déjà été transmise, comme pour Fraser Forster (26 ans), le gardien des Bhoys. Sauf que celle-ci, à hauteur de £3.5 millions, a été qualifiée (à raison) de « dérisoire » par les Hoops. Ces derniers ayant recruté Craig Gordon, on peut raisonnablement penser qu’ils ont anticipé un possible départ de Forster.
Concernant van Dijk, incroyablement snobé par Louis van Gaal pour le Mondial vu ses qualités (anticipation, technique, timing aérien, ne se jette pas, calme, puissance), le Celtic va tout faire pour le conserver. Si les Ecossais se qualifient pour la phase de poules de Ligue des Champions, l’argument sera intéressant. Dans le cas contraire, ou si les Saints offrent £10 millions, il sera à St Mary’s car il ne faut pas oublier que les Bhoys ont un budget équivalent à des clubs de D2 anglaise….

Pour le reste, la cellule de recrutement supervise depuis des mois Emilio Izaguirre (28 ans), arrière gauche du…Celtic également. Pas d’offre prévue, la priorité étant Jetro Willems (20 ans, arrière gauche du PSV). A noter également que le jeune Matt Targett (18 ans, arrière gauche) sera intégré dans la rotation. International U19 anglais, après avoir porté les couleurs de l’Ecosse, il intéresse déjà toutes les grosses écuries du pays.
Pour être complet, la piste menant à Papy Djilobodji (26 ans, défenseur central de Nantes) n’est pas éteinte puisque les dirigeants ont rencontré l’un de ses représentants récemment. Mais elle n’est pas prioritaire.

EDIT : Le conseiller de Samaras, libre depuis son départ du Celtic, a également eu des discussions avec Southampton.

Commentaires sur “Southampton est en vente”

  1. Pas que je crois Miss Liebherr au dessus de tout ça, mais je voudrais quand même savoir à quel point vous êtes sûrs de tout ce que vous avancez ?

    Les forums des Saints ne font toujours que spéculer et votre article y est d’ailleurs discuter et ils se demandent également à quel point les infos sont vérifiées.
    Perso, j’aimerais également savoir avant de ressortir la pelle rangée lors de l’arrivée de Liebherr Sr et de me remettre à creuser.

    Répondre
    • Romain Molina

      100% sûr sinon je n’écris pas (voir la saga Mammadov à Sheffield Wednesday, tout a été bon et vérifié). On n’a jamais cherché à faire du clic sur Hat-Trick et on ne va pas commencer.
      Sinon pour ceux doutant de ce que je fais/écris – et ça peut se comprendre -, voici une autre preuve de mon travail d’enquête/réseau : http://edition.cnn.com/2013/02/01/sport/football/age-african-football-mbemba/

      Pour le reste, tu verras que si l’affaire s’ébruite en Angleterre, il va avoir un démenti de la direction. Un bon business se fait dans la discrétion. Ce n’est pas à ces gens qu’on va apprendre ça…

      Répondre
  2. Je ne pensais pas à une news à clic seulement à une part d’extrapolation – je lirais pas le site si je le suspectais de news à clics. Et la série sur Mammadov est géniale/effrayante/hilarante (plusieurs choix possibles).

    Les démentis, de toute façon, Ralph et Kat, ils aiment ça (et aussi la com’ à base de ‘The stripes are back’ quand les joueurs de l’Academy partent tous).

    J’espère toujours que l’équipe parviendra à s’en sortir l’an prochain, mais on dégringole vite en PRL surtout avec le combo club dans le doute/équipe reconstruite. Va falloir que Koeman soit efficace et rapide dans son recrutement, le pari de faire une équipe à base fortement néerlandaise va devoir porter ses fruits – mais il semble plutôt intéressant vu les similarités entre la culture foot du club et les Oranjes.

    Sinon, pas d’infos sur des offres pour Ward Prowse ? (si il part, je jette la pelle et je prends la corde)

    Répondre
    • Romain Molina

      Et bien non, aucune extrapolation hélas.
      J’avais un seul doute, c’était de savoir si Christian Purslow était encore mandaté pour trouver des acheteurs intéressés. Visiblement non, signe que ses recherches ont bien été infructueuses.

      Sinon, aucune idée pour Ward Prowse ou d’autres joueurs de l’effectif. Je n’en sais malheureusement pas plus…

      Répondre
  3. Benjamin

    Quel gâchis !!! Si l’équipe avait pû s’appuyer sur ses cadres en appliquant quelques retouches et en faisant monter les jeunes prometteurs, ils auraient pû viser une place dans le top 5 et une qualif pour la Champions League. Au lieu de ça, le business prend le dessus mais la tactique économique pour vendre le club et intéressante.

    Répondre
    • Romain Molina

      Je suis curieux de voir les news dans les prochains jours…. Et les recrues. Car ça va rapidement bouger

      Répondre
  4. Oui, je suis curieux également et surtout je voudrais bien voir une itw de Koeman autre que par la chaîne youtube du club. Je pense pas qu’il avait signé en ayant connaissance de ce nombre de départs et il va peut-être finir par gronder. M’est avis que le board lui avait dit que seuls Shaw, Lallana et Lambert partiraient.

    Petit name-drop sur le futur racheteur du club : le Vatican. C’est le profil parfait.
    Micro-état : check.
    Plein aux as : check.
    Intérêt pour le foot : merci le nouveau pape.
    Besoin d’une opération com’ : presque check (le taux de présence de la Northam Stand à la messe, il doit pas être faramineux).
    Opération rebranding : c’est cadeau, on deviendra officiellement The Saints plutôt que Southampton FC (tandis que Tan et Allam seront verts de jalousie).

    Et je n’ai même pas mentionné le fait que Liebherr était Suisse comme les gardes.

    Répondre
  5. Ahah ! C’est génial et plutôt fin ouais :)
    Fonte en a eu une bien aussi. Il a liké une photo montrant les Saints avec comme légende : ‘For Sale’ (j’ai plus les mots exacts, mais l’idée est là). Moins fin, mais très bon aussi.

    Répondre

Laisser un Commentaire